top of page

Les disparus de KarlCenter - De merveilleuses retrouvailles

Antoine Roussel, collaboration spéciale

11 juin 2024


Ceci est le cinquième chapitre du roman d'Antoine Roussel. Vous n'avez pas lu les quatre premiers?



Chapitre 5

De merveilleuses retrouvailles

 

Geral


Quand il ouvrit les yeux, Geral prit une brève, mais revigorante inspiration et regarda autour de lui.


- Ça va Geral ? T’as bin grandi depuis la dernière fois, dit une voix familière qui fut immédiatement reconnue par le jeune homme. Tiens, prend ça, ça va t’aider à te remettre sur pied.

Se redressant sur un lit aux fines couvertures, il regarda à sa droite et vit un de ses très vieux amis, le père Jérôme.

- Père Jérôme ? Je vous croyais mort depuis cinq ans maintenant. Comment est-ce possible ? interrogea Geral.

-  Tu devrais savoir depuis le temps qu’il faut plus qu’une possession pour m’achever.

-  Oui, vous avez surement raison. Par ailleurs, où sommes-nous ? poursuivit-il.

- J’oubliais. Bienvenue mon ami dans la chapelle Saint-François. Le lieu de culte de Center-Karl, dit le père, fier.

- Heu… je pense que votre langue a fourché. La ville se nomme Karl-Center pis y’a même pas de chapelle en ville, protesta le jeune adulte.

- Détrompe-toi. Ici, nous sommes bien à Center-Karl. Cependant, la ville où nous nous trouvons est un reflet tordu, perfide et maléfique de l’endroit d’où tu viens.

- Que voulez-vous dire par perfide, maléfique ou bien tordu ?

 

L’homme de foi expliqua alors à son protégé que Center-Karl fut créé à la suite de la première disparition, il y 220 ans de cela, créant une toute nouvelle réalité fondée sur les pires pêchés que l’humanité ait pu commettre. Le religieux, à la fin de son récit, lui suggéra de bien se reposer, car, selon lui, Geral aurait besoin de toutes ses forces pour ce qui se préparait.


 « Mais, que veut-il sous-entendre par ce qui se prépare? D’ailleurs, pourquoi ai-je la nette impression qu’il me cache quelque chose de gros? », pensa la vedette. Il s’assoupit un instant et rêva à sa petite sœur. Geral se rappela alors qu’il l’avait abandonnée, la laissant seule dans une maison contrôlée par deux bulldogs enragés. Ce rêve l’accompagna toute la nuit, faisant de cette soirée la moins reposante de toute son existence depuis le soir de la disparition de père Jérôme.

 

Mercredi 20 juin 2023 07:30


Au petit matin, le père revint avec le déjeuner et trouva le modeste lit complètement vide. À l’aide de deux fidèles, il se mit à chercher le jeune homme, ne trouvant que les vieux vêtements sales de la veille.

 

***

Nassime


Malgré la clarté de la situation qu’il avait vue, Nassime ne comprenait toujours pas pourquoi son « double » avait été tué. Réfléchissant dans le plus grand des silences, il entendit soudain des rires émanant du rez-de-chaussée. L’athlète descendit quelques marches séparant l’étage de la cuisine et découvrit ses parents, le sourire aux lèvres, avec leurs meilleurs amis et une coupe de vin en main. Il eut beau se tenir au centre de tout ce boucan, personne ne le remarqua. Pour la toute première fois de sa vie, l’adolescent ne fut pas l’épicentre de tout ce commérage. Lui qui avait eu l’habitude de toujours être idolâtré de tous sentit tout à coup une part de son égocentrisme se briser.

 

Vendredi 22 juin 2023 15:27


Lors de cette dernière journée d’école, alors que la remise des diplômes tendait vers sa fin, Nassime pensa qu’il avait bien fait de se faire un faux diplôme, car comme prévu, son nom ne fut pas prononcé lors de la cérémonie. L’ignoré vit soudain le regard paniqué de Nassime croiser celui de Géral. Ce dernier courait pour échapper à une horde d’admirateurs armée de stylos bien aiguisés.

- Geral ?! cria-t-il.

Le visage interloqué du poursuivi donna tout ce dont Nassime avait besoin pour reprendre ses bonnes vielles habitude et partir secourir son ami. Le soleil plombant sur la ville offrait la canicule saisonnière aux habitants pendant que les jeunes hommes couraient. C’est un peu plus tard que la chaleur de juin eut raison des poursuivants. Alors que les garçons couraient côte à côte, ils décidèrent de se réfugier dans l’église la plus proche, échappant ainsi aux admirateurs les plus tenaces.



- Dis-moi, Geral, pourquoi ces gens te poursuivaient, pis qu’est-cé tu fais en bobettes ? questionna le faux diplômé.

- T’es sûr que tu veux savoir? C’t-une longue histoire.

- Bin honnêtement, j’ai pas mieux à faire. Faque on commence où ? demanda Nassime.


Après plus de deux heures d’échanges entre les deux ados, quelqu’un vint interrompre leur conversation. Ce fut Violette qui, cachée par son capuchon, serra le duo dans ses bras avant de leur raconter ses propres mésaventures, omettant sa grand-mère et Oracle.

- Donc, si je comprends bien, nous trois avons été au même endroit au même moment et transportés dans une autre « réalité », résuma le dénudé.

- C’est grossièrement expliqué, mais oui. Dans les grandes lignes, c’est ça, répondit Violette.

 

***

Violette


Une journée avant la remise des diplômes, Violette arriva à pied en ville et s’assura que personne ne puisse voir son physique peu commun. Pendant ce court trajet, près d’un établissement délabré, mais décoré tel un lieu de culte, elle crut entendre son sous-fifre préféré discuter avec son oncle. Or, disparu depuis cinq ans, le père Jérôme ne pouvait pas être en vie… sauf si lui aussi ne se fit pas recenser comme un des disparus.


Lorsqu’elle fut convaincue de ce qu’elle entendait, Violette prit la décision de se cacher et d’espionner leur conversation. La gorgone, après plus de dix minutes d’écoute, trouvait la discussion sans grand intérêt. Elle se dit que si Geral était ici dans ce nouveau monde, il devait surement y avoir Nassime puisqu’ils étaient deux inséparables.

 

Vendredi 22 juin 2023 8:27


De retour dans son école secondaire, l’ancienne brute, à la recherche de son bien aimé, le trouva seul dans un coin de la cafétéria, son déjeuner en main. Il croquait dans son repas comme si c’était son dernier. Lorsque Violette fut suffisamment proche du jeune homme, elle lui indiqua de la suivre.

- Surtout, ne te retourne pas et suis-moi, s’il te plait. J’ai quelque chose à te montrer, chuchota-t-elle.

- Violette ? J… je pensais être invisible. Tu es la première personne à me parler. Par ailleurs, où est-ce qu’on va ? demanda-t-il avec soulagement.

-  T'inquiète pas, continue d’avancer, répondit-elle.

Écoutant sa camarade, ils se dirigèrent tous deux dans le fameux parc où Geral, Nassime et elle furent transportés dans cette nouvelle réalité. Arrivée, la gorgone déballa son sac et une grande partie des événements des derniers jours fut plus claire pour son jeune amour. Du pourquoi au comment, l’athlète comprit que si le brillant père Jérôme était avec eux, tous avaient une chance de sortir de cet enfer.

Attends, il faut que je dévoile quelque chose d’important, dit Violette beaucoup plus sérieusement.

Retirant son capuchon, laissant ainsi son visage respirer et priant l’adolescent de ne surtout pas la regarder dans les yeux.

MY GOD t’es un vrai monstre, ma parole! s’exclama le jeune adulte choqué.

Sans plus de mots, il fuit dans la direction de l’établissement scolaire.


16 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page