top of page

Les disparus de KarlCenter - retour à l'école

Dernière mise à jour : 30 avr.

Antoine Roussel

Collaboration spéciale


Liste des personnages :


Géral Pots: Froussard, il est le gringalet typique des séries télé américaines. Peau claire presque blanche, des yeux aussi verts que le gazon fraichement tondu et des cheveux de feu se comparant aux plus vives des braises.


Nassime Rolvique:  La star du football de son école, il est très populaire auprès des filles avec sa mâchoire carrée et ses abdos en béton. Malgré cela, il a de très bonnes notes et est très apprécié auprès de ses professeurs. Nassime a grandi avec, comme valeur de TOUJOURS PROTÉGER PLUS FAIBLE QUE SOI.


Violette Bérubé:  Se croyant tout permis sous prétexte qu’elle est la fille de la directrice de son école secondaire, elle prend un malin plaisir à harceler le pauvre Géral Pots qui, incapable de se défendre, est souvent secouru par Nassime, le plus beau quart-arrière de l’école depuis son inauguration en 1807 (il est aussi le garçon sur lequel elle a des vues).  Son rêve est de devenir mannequin, voilà pourquoi elle teste tous ces régimes bidon.

 

Chapitre 1

Retour à l’école

 

Lundi 18 juin 2023 07:03


Geral / Nassime


C’était une radieuse journée qui se présentait, mais c’était également le début officiel de la dernière semaine de cours de l’année scolaire. Au 312 rue de la Baldique, Nassime se réveilla euphorique. Il savait qu’aujourd’hui débutait sa formation en tant qu’assistant-entraineur des Lynx, dont il était déjà le capitaine depuis sa deuxième secondaire.


Dans la maison d’en face, en revanche, le réveil de Géral fut brutal, car comme toujours, ses parents venaient d’engager une énième dispute. Géral, le jeune de cinquième secondaire, prit son sac, revêtit quelques habits, puis se dirigea vers la maison de Nassime, son meilleur ami, qui faisait face à la sienne. Le jeune homme avait l’habitude d’aller chez lui lors des querelles agitées de ses parents. De plus, monsieur et madame Rolvique partaient en voyage d’affaires assez souvent, ce qui lui convenait parfaitement. S’affalant sur le canapé, Géral put facilement trouver le sommeil.

 

Ce fut le beau visage de Nassime qui réveilla l’endormi, deux assiettes remplies d’œufs et de bacon en main.


-        Alors, ça recommence leurs chicanes? questionna le sportif.

-        Tu n’as qu’à vérifier par toi-même en écoutant leurs glorieux éloges, dit le rouquin à moitié endormi.


Malgré une rue d’écart, les compagnons pouvaient très distinctement saisir toutes les insultes et menaces que les deux adultes se lançaient. Mais, entre les cris et les insultes, des pleurs pouvaient également être perçus. Des pleurs provenant sans aucun doute d’un nourrisson.


-        Ouain, c’est moche en tâ.

-        J’te le fais pas dire. Tout ce boucan m’a laissé que trois heures de sommeil, pis encore, avoua-t-il.

-        T’as-tu réfléchi à la proposition de mes parents pendant ce temps-là? T’sais, ils arrivent ce soir. Je peux toujours leur en parler.

-  Merci, mais je me sentirais trop mal d’abandonner ma sœur dans cette maison de fous.


Sans plus en dire, les deux garçons se dirigèrent en cours pour ce début de semaine.


***


Violette


Quelques rues plus loin, la future Kardashian se préparait pour cette significative journée étant donné qu’aujourd’hui, elle avait sa toute première séance photo avec le photographe le plus renommé de la région : Miguel Angelito.


Quelques minutes plus tôt, Violette était fin prête pour sa grande première en tant que modèle. Elle reçut un courriel du photographe lui indiquant qu’en raison d’un changement de dernière minute, elle n’était plus éligible à remplir ce poste. Le changement en question était une candidate qui venait de prendre sa place, car elle remplissait plus de critères que Violette au niveau physique.



Abattue par ce coup de canon que représentait la nouvelle pour elle, l’ex-mannequin fondit en larmes. Sa mère, qui se trouvait dans la pièce d’à-côté, prit sa fille dans ses bras et la consola du mieux qu’une mère pouvait le faire. À la suite de cette tragédie pour la jeune de 16 ans, sa mère et elle se rendirent à l’école pour ce début de semaine des plus tristes. Dans l’enceinte du vieux bâtiment aux murs de pierres, elles prirent la direction du bureau de Mme Bérubé (la mère de Violette), qui allait s’occuper de refaire une beauté à sa fille son maquillage ayant coulé sous ses larmes.


-        Voilà ma chérie, s’exclama la mère, tu es de nouveau ma belle et radieuse petite princesse.

-        Merci m’man, je ne sais vraiment pas ce que je ferais sans toi, répondit la maquillée sur un ton triste et monotone.


C’est alors que Violette aperçut Nassime et Géral, ce qui lui donna une brillante idée pour séduire son Apollon.


À suivre...

60 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page