top of page

Un nouvel envol

Dernière mise à jour : 27 juin

Arianne Jolicoeur, journaliste

16 juin 2024

Dernière photo scolaire de Monsieur Harold (source: Patrick Nadeau photographe)

L’enseignement est un travail difficile et épuisant et cela ne va pas en s’améliorant avec l’âge. Pour cette raison, de nombreux enseignants prennent leur retraite vers l'âge de 60 ans. C’est le cas de Harold Michaud, professeur de géographie et d’histoire de secondaire 1 et 2 au PÉI et en Exploraction. Dans cet article, vous allez pouvoir comprendre les circonstances de cette situation. De plus, la carrière de Monsieur Harold sera résumée. Finalement, un mot d’au revoir sera adressé à ce professeur.

 

Les inconvénients et les avantages

Harold pensait à prendre sa retraite depuis cinq ans déjà. Alors, pourquoi a-t-il attendu ? C’est parce que cette décision de vie impliquait une tonne d’inconvénients pour lui. Par exemple, le fait d’aller vers quelque chose d’inconnu lui procure un sentiment d’insécurité, et il est déçu de devoir quitter un milieu qu’il aime. Beaucoup de choses vont lui manquer telles que le contact humain avec les élèves et l’occasion de faire les faire sourire. Il s’ennuiera aussi de revoir ses anciens élèves quand ils viennent à l’école, ainsi que des jeunes auxquels il n’enseigne pas qui vient le voir ou le salue dans l’école.


Bien sûr, il y a des points positifs qui l’ont poussé à prendre sa retraite cette année. Par exemple, Harold aura enfin du temps pour lui-même et sa santé, ainsi que de ne plus avoir de la correction ne sera plus un problème !

 

Son expérience de travail

Avant de commencer à enseigner, Harold Michaud a lui-même fréquenté l’École St-Pierre (l’ancêtre de l’ESRDL) de sa deuxième à sa cinquième secondaire. En ce qui concerne sa carrière, elle a commencé au printemps 1989. Il a débuté par quelques remplacements après ses stages de géographie de troisième secondaire à l'École Cardinal-Roy dans la basse-ville de Québec. Ce milieu n'était pas très riche selon lui et il n'était pas facile d'y enseigner. Il a par contre persévéré!

Monsieur Harold au début de sa carrière

Puis, durant le mois de septembre 1989, il a décroché un premier remplacement pour environ toute l’année dans l’enseignement des mathématiques au premier cycle. Durant les années suivantes, il a fait divers remplacements sans avoir un contrat à son nom. Il a touché, durant toutes ces années, à plusieurs disciplines : anglais, géographie, histoire, morale, l'économie familiale, l'initiation à la technologie et mathématiques. C’est seulement en 1997 qu’il aura sa permanence. En 2001 et 2002, il a été alors transféré vers l’École secondaire Chanoine-Beaudet à Saint-Pascal. Cependant, dès l’année scolaire suivante, il est déjà de retour à ESRDL où il terminera sa carrière. Cela fait donc 35 années au total qu’il enseigne aux adolescents.

 

Un petit message personnalisé

Ce message est au nom de tous les élèves qu’Harold Michaud a eus et qu’il a en ce moment, vous êtes un professeur exceptionnel doté de la capacité de nous faire sourire même durant les pires jours. Vos cours sont toujours intéressants et captivants. Pour la majorité d’entre nous, vos cours furent l’un de nos favoris. Nous vous souhaitons une merveilleuse retraite et un bon départ dans ce nouvel envol !

 
Note de Monsieur Harold:

J’ai eu la chance et le plaisir d’enseigner à plusieurs membres du personnel de l’école. En voici donc une liste et j'espère ne pas avoir oublié personne!

 

Améli Beaulieu

Alexandra Bélanger

Karyne Bélanger

Emmanuelle Boucher-Gagnon

François Coulombe

Nathalie Desjardins

Olivier Dickner

Philippe Dionne

Cynthia Dupuis

Jessica Fortier

Simon Fournier

Raphaëlle Gingras

Elsa Luckenuick

Jade Marquis

Laurence Mercier

Sébastien Michaud

Ralph Michaud

Vincent Michaud

Catherine Morin

Shirley Morin

David Ouellet

Marie-Ève Ouellet

Julie Pettigrew

Alyson Pilote

Francis Plourde

Simon Roussel-Roy

252 vues0 commentaire

Comments


bottom of page