top of page

Les disparus de KarlCenter - Une balade au parc

Dernière mise à jour : 14 mai

Antoine Roussel, collaboration spéciale

8 mai 2024


Ceci est le troisième chapitre du roman d'Antoine Roussel. Vous n'avez pas lu les deux premiers?



Chapitre 3

Une balade au parc

 

Geral / Nassime


Lundi 18 juin 2023 16:01


Les cours donnés à l’infernale école secondaire Des-Petits-Voyous prirent fin lorsque Geral et son fidèle ami prirent la route vers le parc de la ville qui, exceptionnellement, était ouvert au grand public pour les 220 ans de la petite municipalité. Sachant que le parc n’ouvrait ses portes qu’une seule fois par année depuis 20 ans, il ne fallait pas rater cette occasion. Durant cette journée de fête, des activités pour tous prenaient place. Cependant, les festivités finissaient tous de la même manière : deux minutes de silence en commémoration aux 20 disparus de KarlCenter, qui tous sans la moindre exception, avaient vu leurs jours s’envoler dans ce même parc une fois la lune à son apogée.


Lundi 18 juin 2023 23:09


Les voilà, l’ado typique des séries télévisées et son meilleur ami dans un lieu défendu. Pour eux, ça ne faisait aucun doute. Le soir, quand le parc fut fermé, ils allèrent éclaircir le mystère entourant cet endroit singulier.


Près de 50 minutes avaient passées quand soudain, une chose très étrange se produisit. Les vingt étoiles surplombant habituellement le site avaient fait place à deux corps célestes supplémentaires. Bien qu’il crût que tout ceci n’était qu’une simple coïncidence, un frisson lui traversa tout le corps. En effet, depuis ces mystérieuses nuits, Nassime et Geral étaient les deux seules personnes à avoir réussi à passer entre les mailles du filet et s’infiltrer dans le parc. Même la confiance aveugle que Geral portait pour son compagnon ne put complètement le rassurer.



Mardi 19 juin 2023 00:00


- Geral, ça va? T’as l’air plus squelettique que d’habitude. Veux-tu faire une pause? s’inquiéta Nassime.

- Ça va… je... j’ai juste l’impression que…


Il n’eut même pas le temps de terminer sa phrase que Geral s’écroula de tout son être au pied d’un immense arbre mousseux.


Ne sachant pas quoi faire, Nassime composa le 911. À son plus grand malheur, son téléphone n'avait aucun signal. Perdu, il regarda autour de lui au cas où un agent de sécurité passerait par-là, mais rien, excepté un nuage de lucioles qui, plus l’ado regardait, plus qu'il avait la forme d’un cercle. Dans la lumière tamisée que produisaient celles-ci, une silhouette masculine se dessinait. Avec une lueur espoir, il abandonna son ami là où il était.


Face à l’étrange phénomène, l’athlète remarqua que le centre était faiblement opaque, laissant deviner une petite ville similaire à KarlCenter. Le jeu d’ombres et de lumières le captiva, jusqu’à ce qu’il fût englouti par une vive lumière blanche emportant même avec elle la dépouille de Geral. Lorsque Nassime se réveilla, il reconnut vaguement une chambre de secondaire cinq.

 

***


Violette


Lundi 18 juin 2023 23:57


Non loin de là, dans le verger de ce lieu maudit, Violette les suivait, se cachant dans les plus hautes herbes qu’elle put trouver depuis maintenant 30 minutes. La brute avait également remarqué le changement de nombre d’étoiles filantes, seulement, de son point de vue il y en avait 23. De plus, l’intimidatrice ressentit elle, un violent sentiment de brulure. Cependant, en bonne croyante, Violette débuta une prière à l’attention de tous les dieux qu’elle connaissait croisant les doigts pour que cet affreux événement passe rapidement.


Elle ouvrit finalement les yeux, son corps montant de plus en plus haut vers le ciel traversant les nuages. Se pinçant à de multiples reprises, espérant rêver, Violette constata qu’elle allait bel et bien vers les cieux. Soudain, elle fut prise de rage face à l’impuissance de sa situation. Elle poussa un cri à réveiller les morts. Au-dessus des nuages, une pièce complètement blanche l’attendait. Tout à coup, une voix féminine et robotique s’enclencha.


- Bien le bonsoir, madame Bérubé. Je me présente, Oracle à votre service. Vos amis ont déjà été transférés.

« Mes amis ? mais, j’étais seule dans ce verger », pensa-t-elle. Ses nerfs d’acier revenus, l’adolescente se contrôla gardant son sang-froid face à l’intelligence artificielle. Dans l’incompréhension totale, une autre surprise arriva aux pieds de violette.

- Merci, Oracle. Tu peux maintenant te retirer, dit une voix féminine mais beaucoup plus familière.

- Tout de suite madame, fini l’intelligence artificielle.

- Alors, Margot, comment vas-tu ? Tu as bien grandi depuis la dernière fois. Tu savais-tu que j’ai moi-même déjà été à ta place une fois, continua la voix.


Violette était stupéfaite. Cette personne savait alors quel était son deuxième prénom. Or, seulement ses parents et sa grand-mère maternelle le connaissaient.

- Attendez! Seule ma grand-mère et mes parents savent quel est mon deuxième prénom et vu que mes parents sont « sur Terre », ça veut dire que tu es… grand-mère Rose ? conclut Violette avec doute.

- J’ai toujours su que tu étais une vraie détective, chérie, dévoila la personne âgée. Écoute, je n’ai pas beaucoup de temps, alors sois très attentive. Je ne suis pas vraiment là.

Madame Rose expliqua alors qu’elle fut en réalité envoyée sous forme holographique, car, les dieux ayant eu pitié de la jeune fille, choisirent de réquisitionner l’aide de sa grand-mère décédée afin de lui laisser un choix des plus exclusifs. L’adulte lui raconta que lorsqu’elle quitterait la pièce une porte s’ouvrira alors, la transportant vers le lieu de décision (endroit où elle devra faire son choix).

- Co… comment est-ce possible? Pourquoi as-tu dit que tu as déjà été à ma place? Jamais personne t’a vu aller dans le parc, d’ailleurs comment veux-tu que je franchisse une porte alors qu’y en a pas, questionna Violette, septique.

- Malheureusement, le temps ne joue pas en notre faveur, alors écoute, suis Oracle, elle sait où se trouve la deuxième pièce. Je t’aime, Margot, murmura finalement la projection.

- Par ici, je vous prie, reprit Oracle.


Suivant l’énigmatique IA[1], Violette finit par percevoir une petite cavité bloquée par un portail semblable à ceux des immenses manoirs. « Mais, il n’y a rien ici », se dit la jeune fille. En effet, la pièce était très peu meublée et seulement trois faibles et petites lucioles éclairaient la salle. Dès qu’elle mit un pied dans le lieu de décisions, des dizaines de mouches à feu se mirent soudainement à éclairer le sol, la guidant vers une estrade où trois boîtes numérotées d’un à trois étaient disposées.


[1] Signifie : Intelligence artificielle

26 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page