top of page

S.E.S: Une expérience addictive

Collaboration de Clara D'Auteuil, Khadija Kilani et Lina Hedi, participantes au concours Secondaire en spectacle, catégorie

« Jeunes journalistes »

28 février 2024


Encore une fois, nous, les journalistes Clara et Lina (maintenant accompagnées de notre acolyte Khadija) avons bravé les barrages des coulisses de Secondaire en Spectacle pour vous faire un compte rendu des informations que nous avons longuement collectées.



Clara, Khadija et Lina, qui sont déjà accros à Secondaire en spectacle! Photo: Clara D'Auteuil

 

Commençons par vous expliquer le titre de notre article. Pourquoi une expérience addictive ? Et bien, à la suite de nos observations, nous avons remarqué que les individus qui participaient de près ou de loin à la création de Secondaire en spectacle subissent le même phénomène : ils veulent revenir dans les prochaines années. Et je dois bien le reconnaître, mon équipe de fières guerrières sans peur et sans reproche a aussi été ensorcelée par cette expérience. Est-ce de la magie, une sorte d’hypnose ou autre ? Non, pour ma part je crois plus que c’est l’ambiance, la fébrilité qui règnent entre les participants et la joie dans l’air des loges (air contaminé de bonheur et de fraternité, soit dit en passant). En tout cas, ceux qui y participent repartent avec un bagage de souvenirs bien rempli, les artistes aussi le disent ! Aussi, nous pouvions remarquer qu’il y avait de la fraternité et de l’amitié entre les artistes dont ce n’était pas la première fois, et qu’ils aimaient se taquiner avec des anecdotes des années précédentes. N’empêche que je n’écarte pas la possibilité qu’une sorcière se cache parmi les participants pour les envouter…

 

Ensuite, lors de notre aventure, nous avons pu noter des concepts intéressants, tels que l’amitié et la perte d’être chers. À la suite d’une question, les danseuses qui interprétaient Nous et Ensemble parlent du concept de l’amitié. Ainsi, on peut remarquer à travers les gestes de Nous qu’au début elles sont très amies et que tranquillement, vers la fin elles se détestent presque. Le plus étonnant est qu’elles ont réussi à créer ce numéro en seulement quelques jours car une des deux danseuses s’est jointe à l’aventure peu avant la date du spectacle. Aussi, les musiciennes qui ont interprété Hallelujah voulaient rendre hommage aux proches perdus, un concept très inspirant.

Finalement, nous avons demandé quelques conseils aux artistes par rapport à Secondaire en Spectacle. Nous avons remarqué qu’un conseil revenait souvent : soyez fier de vous. Ne craignez pas d’aller sur la scène et de performer, car même si vous vous trompez, personne dans la salle ne saurait faire votre numéro mieux que vous. Lancez vous, c’est une très belle expérience et c’est gratifiant d’être sur la scène.




Les numéros Hallelujah, Ensemble et Nous. Photos: Raphaëlle Gingras


Donc en bref, lors de notre expédition dans les tréfonds des loges, nous avons découvert des concepts touchants, des gens ensorcelés qui ont aimé l’expérience, des bons conseils et des artistes ambitieux. D’ailleurs, petite information durement acquise que nous voulons bien partager avec vous : un certain candidat très ambitieux a comme but de dominer le monde, donc faites attention à vous !


Un des artistes sur cette photo souhaite dominer le monde. Saurez-vous deviner lequel? Photo: Raphaëlle Gingras

95 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page