top of page

Plusieurs personnes dans un corps ? Pas totalement, mais à peu près le TDI. (Pt.2)

Dernière mise à jour : 23 avr.

Clara D'Auteuil, journaliste

21 mars 2024



Introduction

Avant de commencer, il faut savoir qu’il y a un autre article sur le même sujet sur le site de l’INNÉ-Dit. Pour que vous compreniez bien celui-ci, je vous invite à aller y jeter un coup d’œil à partir du lien suivant afin de mieux être informé. Sur ce, bonne lecture !


Vocabulaire

Pour commencer, il faut savoir qui le TDI est un sujet complexe. C’est pourquoi vous retrouverez ici les définitions du vocabulaire qui y est relié. Sachez que ces termes ne sont pas tous scientifiques. Certains ont été créés par gens atteints du trouble pour mieux décrire leur réalité.


Alter : Une identité que le corps a créée.


Système : L’ensemble des alters du corps. Ce terme est aussi utilisé pour désigner la personne atteinte du TDI.


Front : L’alter qui contrôle le corps à un moment précis est « au front ».


« Switcher » : L’action de changer l’alter qui est au front. Ça peut prendre quelques secondes jusqu’à plusieurs minutes. L’alter peut laisser sa place volontairement ou la céder malgré lui parce qu’il n’est pas capable d’affronter une situation.


« Rapid switching » : Quand le switch s’effectue très rapidement et dans le chaos. Ça se passe surtout quand le système vit un grand stress ou dans un cas de « trigger ».

Coconscience :  Quand deux alters sont au front en même temps. Ça peut être volontaire ou non.


L’ « innerworld » : « L’endroit » imaginaire où vont les alters quand ils ne sont pas au front. C’est un peu l’inconscient.


« Trigger » : Quand un alter va au front par obligation. Par exemple, si le corps vit un souvenir relié à cet alter, l’alter appelé va venir au front. Un « trigger » peut aussi bien être négatif que positif. Si un alter a beaucoup de bons souvenirs et qu’il se passe quelque chose de positif dans le moment, il se peut que l’alter lié au souvenir positif se fasse « trigger » positivement. Au contraire, si un alter a subi du harcèlement et que le corps en subit, il y va avoir des chances qu’il se fasse « trigger » négativement.


Les alters

Dans cette section, je vais vous informer sur les alters. Premièrement, il faut savoir que chaque alter a sa propre mémoire, donc les alters ne vont pas partager leurs souvenirs. Par exemple, un alter qui a assisté au cours de math de la journée ne va pas transmettre des connaissances aux autres alters qui n’y ont pas assisté, même s'ils sont dans le même corps. Mais, en plus de ne pas partager les mêmes souvenirs, ils n’ont aussi pas les mêmes centres d’intérêts ni les mêmes personnalités. Par exemple, un alter peut être très colérique, impulsif et odieux, alors qu’un autre du même système peut être calme, réfléchi et poli. Aussi, un alter peut détester les maths et adorer les arts, et un autre totalement le contraire. C’est d’ailleurs pourquoi il faut éviter le terme « personnalités » et prioriser le terme « alters » ou « identité. »


Un alter peut être un garçon, une fille, ou une autre identité de genre opposée à l’Hôte. Il peut aussi avoir un âge différent d’un alter à l’autre, et toutes ses caractéristiques dépendent du besoin du cerveau, par exemple quel souvenir il avait à stocker (heureux, tristes, etc).


Les types d’alters


Passons maintenant à un autre sujet, soit les différents types d’alters. Prenez note qu’un même alter peut occuper plusieurs rôles dans un système et que ce ne sont pas toutes les personnes atteintes de TDI qui donnent des rôles clairs à leurs alters.


Hôte : Cette identité est celle qui est la plus présente (environ 80% du temps). Dans certains cas, un système peut en avoir plusieurs. Un alter Hôte peut aussi jouer un autre rôle, comme alter social ou persécuteur.


« Trauma Holder » : Celui qui s’occupe de garder les pires souvenirs dans sa mémoire. Il est très probable que cet alter joue aussi un autre rôle en plus. Dans la même catégorie, il existe les « Memory Holders », qui eux sont là pour « protéger » les bons souvenirs.


Protecteur : Un alter qui va défendre et prévenir le système contre des agressions. Ils peuvent aussi rassurer en cas de stress et sont souvent calmes. Il se peut qu’il y ait deux ou plusieurs alters Protecteurs dans un système.


Persécuteur : Cet alter peut se montrer hostile envers le système, lui-même ou même le monde extérieur et a tendance à rejeter l’aide en voulant protéger le système de toute menace.  Finalement, il ne s’y prend juste pas de la bonne façon. Il agit comme cela par peur que les traumatismes vécus recommencent.


 « Caretaker » : Il prend soin des autres. Certains « Caretakers » sont plutôt internes ; ils s’occupent des « Littles » ou d’autres alters plus vulnérables dans l’ « Innerworld ». D’autres sont externes, s’occupant du ménage, de la cuisine ou de l’entretien. Bien entendu, un « Caretaker » peut être interne et externe en même temps.


Social : Celui-ci s’occupe de parler aux gens, socialiser, etc. Ces alters sont ceux qui cachent mieux qu’ils sont atteints du TDI.


« Little »: Un alter plus jeune, avec un caractère associé à son âge.


Sources

Wikipédia

Je me suis aussi inspiré de ces comptes YouTube et des vidéos qui y sont publiées : journal d’olympe, Zéliana système, et je vous invite à regarder cette vidéo.

SPIEGEL, DAVID, 2023      Trouble dissociatif de l’identité             Trouble dissociatif de l'identité - Troubles psychiatriques - Édition professionnelle du Manuel MSD (msdmanuals.com)



63 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page