top of page

Le Triomphe - Maude Lafontaine


Bonjour chers lecteurs de l’INNÉ-Dit,


Il y a environ deux ans, je me suis lancée dans un processus de mise en forme pour perdre quelques livres. En cours de route, j'ai développé un trouble alimentaire : l’anorexie. Heureusement, je me suis rétablie environ un an plus tard et j’ai réussi à perdre du poids, mais cette fois-ci, de façon saine et équilibrée.


J’ai donc décidé de transmettre mes connaissances à d’autres jeunes dans le domaine de la mise en forme pour éviter qu’ils réalisent les mêmes erreurs que moi. J’ai réalisé cela au moyen de la création d’un magazine de perte de poids pour adolescents, puisque je pouvais présenter mon contenu avec des images ainsi que du texte. Ce qui est très accrocheur pour un jeune public.


En résumé, le but de mon projet personnel était de partager les notions que j’ai apprises lors de mon processus de perte de poids et au cours de mes recherches sur le sujet, à d’autres étudiants ne sachant pas comment s’y prendre dans le domaine de la mise en forme parfois complexe.


Mon objectif était de mettre en œuvre une nouvelle source d’informations compréhensible sur lesquelles les jeunes peuvent se fier.

Ce que j’ai appris durant mon projet est surtout que j’ai énormément de motivation et de patience lorsqu’il est temps de réaliser quelque chose qui me passionne et qui peut aider grandement les autres qui m’entourent. Originalement, je savais que j’avais beaucoup d’ambition et que j’aimais me dépasser, mais je ne croyais pas qu’aider les autres me motiverait autant. À chaque fois que je m’avançais dans mon projet, je réfléchissais aux conséquences positives que mon magazine allait avoir sur la vie de mes proches et de mes lecteurs. C’est ce qui me motivait à chaque jour.


Un défi que j’ai rencontré durant la conception de mon produit est le suivant. Vers le milieu de mon projet, j’ai réalisé que créer un magazine d’une cinquantaine de pages comme je voulais le faire était énormément de travail. À la mi-décembre, j’étais complètement brûlée et j’avais de moins en moins d’inspiration pour écrire mes articles. J’ai donc pris environ une à deux semaines de pause de mon projet personnel pour me reposer et revenir en force. Lors de mon retour, j’ai repris ma création là où je l’avais laissée et tout s’est très bien passé. Ainsi, j’ai pu obtenir un produit final bien au-delà de mes attentes.


Je crois que la chose qui me rend le plus fière est le fait d’avoir ma face sur un magazine. C’est plutôt cocasse comme aspect, mais on dirait que je n’arrive pas à croire que c’est vraiment moi sur mon magazine. Parfois je me promène chez moi et j’aperçois ma revue sur le comptoir de ma cuisine et je réalise de nouveau à chaque fois que c’est le mien et qu’il a été rédigé par mes propres mains et ma propre tête. Je trouve cela hallucinant !


254 vues0 commentaire

Commentaires


bottom of page