top of page

L'image corporelle - Jia Fournier


Mon nom est Jia Fournier et mon projet se nomme: L’image corporelle. Comme le nom l’indique, mon sujet était l’image du corps.


Au début de mars 2020, j’ai commencé à me pencher avec intérêt sur l’activité physique et tout ce qui l’entoure, comme la nutrition. Je me suis vite rendu compte, en faisant des recherches, qu’il y avait énormément de désinformation autour de ces sujets. Au même moment, j’avais des difficultés avec ma propre image corporelle étant donné que j’étais entourée de corps parfaits auxquels je ne ressemblais pas, que ce soit sur les réseaux sociaux ou à la télévision. Je suis finalement tombée sur des influenceurs pratiquant le mouvement « body positive » qui, en gros, dit seulement que nous sommes tous différents et que, sachant cela, il faut s’accepter comme nous sommes et ne pas se soucier des standards de beauté.


Étant donné que les réseaux sociaux sont de plus en plus présents et que le fait de bien paraître est plus important que jamais, j’ai voulu faire de la prévention auprès des élèves plus jeunes afin que ces derniers ne se retrouvent pas à se détester. Mon but était ainsi d’informer les élèves de 1re secondaire sur les facteurs qui peuvent influencer leur image corporelle. Je voulais surtout leur donner les outils nécessaires pour se protéger. Par exemple, au lieu de se comparer à une influenceuse d’Instagram et entrer dans un cercle vicieux, un élève va pouvoir se dire: « Voir cette personne n’est pas bénéfique pour ma santé mentale, par conséquent, je vais arrêter de la suivre. »


Lors de ce projet, j’ai évidemment beaucoup appris sur l’image corporelle. Je me suis rendu compte à quel point les gens de notre âge ne s’aiment pas comme ils sont, ce qui n’est pas une très bonne nouvelle. Cela m’a seulement donné plus envie d’en parler.

Il faut savoir que je suis une personne très lâche et ce projet n’a pas été épargné ! J’ai énormément procrastiné et évidemment, je me suis retrouvée à faire des parties de mon projet à la dernière minute. Pour être honnête, je n’ai pas vraiment trouvé de solution. Au lieu de travailler sur mon projet un peu à tous les soirs comme on me le conseillait, j’y dédiais une journée complète et c’est ce qui marchait pour moi. J’ai appris à travailler d’une façon qui me correspondait et j’ai réussi à faire une présentation dont j’étais satisfaite. Donc, disons que cela a été ma solution.


Enfin, j’ai surtout été fière des retours des élèves lorsque je suis allée présenter dans les classes. Tout le monde avait l’air intéressé et participait. Je pense qu’ils vont se souvenir de ma présentation et c'est tout ce que je veux. Si cela a pu amener des discussions et les rendre plus conscients de ce qui les entoure sur les réseaux sociaux, alors j’aurai réussi.


Voici maintenant un magnifique extrait de ma présentation, montrant les talents de certains en matière de “retouche photo”.



61 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page