top of page

L'Autisme et la Vitesse

Dernière mise à jour : 16 janv. 2020

Hugo Defoy-Tardif, chroniqueur

12 janvier 2020


Pour plusieurs, l’activité physique est destinée aux gens dits “normaux”, mais certains seront surpris d’apprendre que les personnes autistes pratiquent aussi des sports. Par exemple, Cédrick Defoy-Tardif, un élève de l’école atteint du trouble du spectre de l’autisme (TSA), pratique le patinage de vitesse depuis un mois. Il se prépare pour ses futures compétitions.


Je trouve extraordinaire qu’une personne atteinte du TSA comme Cédrik réussisse dans un sport alliant rapidité et habileté, deux caractéristiques leur faisant généralement défaut. Cela démontre que tout le monde peut trouver un sport adapté à sa condition, il suffit d’essayer. Si quelqu’un a le courage d’oser, il est primordial de ne pas le juger. Les paroles blessantes et l’intimidation pourraient les inciter à abandonner. Au contraire, il faut les encourager davantage pour qu’ils puissent surmonter leurs différences et ainsi s’accomplir grâce aux sports qu’ils ont choisis.


J’encourage Cédrick à continuer et à ne pas lâcher. Qui sait, peut-être deviendra-t-il champion dans la discipline qu'il a choisie? Si vous aussi, vous voulez vous investir dans un sport, allez-y, faites comme Cédrick et lancez-vous. N'ayez pas peur et poursuivez vos objectifs. Rien n'est impossible si vous avez la détermination nécessaire pour surmonter les difficultés.


Pour conclure, autistes ou non, bougez, soyez actifs. Surpassez-vous à chaque essai. Vous verrez, vous serez récompensés. Pour y arriver, il ne faut surtout pas abandonner.



Crédit photos: Hugo Defoy-Tardif

Montage vidéo: Harold Michaud

710 vues0 commentaire

Comments


bottom of page