top of page

Toile représentant le trouble dissociatif de l’identité - Naomie Plourde


Une mauvaise joke… C’est de là qu’est parti mon projet personnel! Pour une fille qui n’a jamais peint ou même tenu un pinceau de sa vie, c’était un projet assez ambitieux!


J’ai toujours été intriguée par les capacités du cerveau humain et particulièrement par les différents troubles que l’on peut retrouver dans celui-ci. Un en particulier m’a toujours intriguée: le trouble dissociatif de l’identité.


J’ai entamé mon projet avec presqu’aucune connaissance sur le sujet. Mon but final était de faire connaître la maladie du trouble de l’identité à travers plusieurs modes et différents moyens, dans mon cas, à travers une toile en la présentant à la population de Rivière-du-Loup.


C’était un réel défi de partir de zéro. Je me suis souvent demandé pourquoi j’avais choisi de faire une toile!


La procrastination a été un défi que j’ai dû surmonter au quotidien. J’ai appris à être plus assidue et à mon affaire pour être en mesure de remettre mes travaux en respectant les échéanciers.

Malgré les nombreux défis que j’ai dû surmonter, je suis énormément fière, aujourd’hui, d’avoir remis une toile et un travail de qualité. Ce dont je suis le plus fière est d’avoir fait ma toile sachant que je n’avais pas d’expérience dans le domaine des arts! J’ai ainsi appris différentes techniques de peinture qui me seront utiles dans des projets futurs, dans le cadre scolaire ou personnel.


Si je pouvais donner un conseil aux élèves qui vont faire le projet personnel l’an prochain: choisissez un sujet qui vous passionne.



49 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page