top of page

Plusieurs personnes dans un corps ? Pas totalement, mais à peu près le TDI (Partie 3)

Dernière mise à jour : 29 avr.

Clara D'Auteuil, journaliste

25 avril 2024

Image réalisée par Elliot pour le journal JMP. Source: https://fr.linkedin.com/pulse/onparles%C3%A9rieux-le-tdi-justine-facchin

Cet article est le dernier d’une série de trois. Si vous ne l’avez pas encore fait, vous pouvez lire la première partie et la deuxième.  


Comment le TDI se développe-t-il ? 

En résumé, le TDI apparait à la suite de traumatismes graves et récurrents chez des enfants en bas âge comme de l’intimidation importante, de la violence répétée ou tout autre traumatisme important. Cela va entrainer le cerveau à créer d’autres identités (appelées « alters ») pour vivre ces expériences traumatiques et partager les souvenirs de celles-ci entre différents alters, car cela est trop difficile pour une seule personne. 


Histoire du TDI 

Le TDI ne s’est pas toujours appelé comme cela. Même qu’au XIXe siècle, on pensait que les personnes atteintes de ce trouble étaient possédées par des esprits ! Puis, toujours dans les mêmes années, des scientifiques ont découvert une explication plus logique, mais qui n'en était quand même pas la cause réelle : le somnambulisme. Ils pensaient alors que l’individu passait de l’état dit « normal » pour ensuite passer à l’état « somnambule ». L’état « normal » représentait l’alter Hôte, car celui le plus présent, et l’état « de somnambulisme » était quand tous les autres alters qu’on voit moins souvent étaient au front. Le premier cas aurait été décrit pas Paracelse (médecin, philosophe et alchimiste).  


Un des premiers cas guéris aurait été celui de Christine "Sally" Beauchamp (son vrai nom étant Clara Norton Fowler.) Elle a aidé à mieux comprendre cette maladie. Elle sera suivie par Morton Prince, neurologue, qui l’étudiera et réussira ensuite à la guérir.  Il réussira à faire fusionner toute ses identités en une. 


Traitement du TDI

Petite parenthèse pour expliquer les deux types de guérison très brièvement. La première est la fusion finale. La fusion finale est le fait que quelqu’un en charge du patient réussisse à fusionner toutes les identités en une, pour recréer l’état de conscience du départ.


La deuxième forme de traitement est la multiplicité fonctionnelle. Celle-ci consiste à briser les barrières de l’amnésie pour avoir une mémoire partagée comme un individu non-atteint du TDI. Par contre, les différents alters vont encore être présents. 


Différences culturelles dans le diagnostic du TDI 

Finalement, voici une information que peu d’entre vous, je le pense, connaîtrons: Le TDI est plus fréquemment et systématiquement diagnostiqué en Amérique du Nord que dans le reste du monde (Wikipédia, 2024).   Pourquoi ? Car dans les sociétés moins développées, on pense encore que cette maladie est de cause spirituelle, que les malades entrent en état de transe. Ils ont moins le réflexe d’aller consulter car ils ne savent pas que c’est une maladie qui se traite. 


Conclusion 

Je finis cette série d’articles en rappelant que le TDI est un sujet très controversé, et que ce ne sont pas tous les experts qui croient en cette maladie.  Je dois dire que je comprends pourquoi, car c’est vrai que quand tu n’as pas cette maladie, car avec les films et les romans à ce sujet, cette maladie a beaucoup été romancée et c’est presque devenu une histoire fantastique, de plus en plus dur à croire.  


J’ai omis quelques informations que je ne croyais pas pertinentes, ou tout simplement inventées par quelqu’un qui ne s’y connait pas. Donc, j’ai mis les explications qui m’avaient l’air les plus scientifiques possible (moins dans l'imaginaire), mais il se peut que je me trompe et que ce texte omette beaucoup de choses importantes. Si jamais vous doutez de certaines informations que j’y ai présentées, n’hésitez pas à l’indiquer dans les commentaires de l’article. 

 

Sources 

Wikipédia 

Je me suis aussi inspiré de ces comptes YouTube et des vidéos qui y sont publiées : journal d’olympe, Zéliana système, et je vous invite à regarder cette vidéo

8 vues0 commentaire

Commentaires


bottom of page