top of page

Mes quatorze ans à Rivière-du-Loup - Raphaëlle Boucher-Gaudreau

Dernière mise à jour : 18 juin 2021


Avant de statuer sur ce que serait mon projet, j’ai eu beaucoup d’idées qui me sont passées par la tête. Au départ, je voulais simplement faire un diaporama de photos présentant les beautés de notre petite ville; mais après plusieurs réflexions et discussions avec mes parents, j’ai trouvé une meilleure idée! Soit un livre démontrant mon évolution au travers de photos prises à différents endroits et illustrant ainsi ma jeunesse. Celui-ci serait la preuve de mon évolution depuis quatorze ans dans cette petite ville qui m’a vue grandir.


Plusieurs endroits différents et évènements se sont produits et m’ont influencée. Mon but était donc de créer un album qui montrera une photo de moi, jeune, entrain de faire une activité qui me sera importante, accompagnée d’une autre qui aura été prise plus récemment au même endroit, sans la preuve que quelque chose d’important a eu lieu auparavant. Lors de sa conception, afin de parvenir à mon but, j’avais à réfléchir sur ma personne, mon évolution, comment ma ville a influencé mon caractère, ma personnalité et les activités auxquelles j’ai participé tout au long de mes quatorze années.


Ensuite, ce projet m’a permis d’en apprendre plus sur moi-même et de développer ma capacité de gestion, celle du temps et des émotions rencontrées en cours de route.

Depuis toujours, j’ai tendance à faire de la procrastination pour différents travaux à remettre. Par contre, lors des étapes de conception, je me suis rendu compte que je ne pouvais pas continuer à faire cela, puisque je ne pourrais respecter le temps alloué pour ma création.


Tout au long de ce projet, j’ai fait face à plusieurs obstacles. En effet, une difficulté que j’ai rencontrée est lors du téléchargement des photos. En effet, la qualité n’était pas assez grande pour qu’à l’impression, la photo conserve sa qualité. Il faut que celle-ci soit d’au moins 1GO, car si elle est moindre, l’image sera embrouillée. J’ai pu régler ce problème en partie, puisque j’ai simplement augmenté la qualité de celles prises avec ma caméra. Malgré cela, les clichés de mon enfance ne se pliaient pas tous à cette condition et je ne pouvais rien faire pour les modifier; c’est pourquoi j'ai dû faire un test d’impression pour voir à quel point ils seraient flous.



Finalement, une fois mon album terminé, j’ai éprouvé de la fierté en constatant tout le chemin que j’avais parcouru pour être capable de me rendre où je suis rendue présentement. En septembre, je n’aurais jamais cru être capable de passer au travers d’un aussi gros projet et de finir avec un résultat satisfaisant qui correspondait à mes attentes vis-à-vis de celui-ci.


73 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page