top of page

Les films d’horreur, une thérapie ?

Anaïs Alexandre, pigiste

28 octobre 2023


Le soir d’Halloween, plusieurs personnes consacrent écoutent des films d’horreur. Certains éléments nous prédisposent à être plus apeuré tel que ce que nous savons sur l'histoire du récit, la trame sonore et le type de personnalité ainsi que le genre du spectateur.


Source : National Geographic Radio Canada https://static.nationalgeographic.fr/files/styles/image_3200/public/horrorfilm-122342991.webp?w=1450&h=967&q=100

Une étude qui date de 2018 prouve que les personnes aimant ce type de film essayent de contrôler leurs craintes et leurs phobies, bien en sécurité tout en restant à leur maison ou au cinéma. Cette même étude indique également que ça pourrait apporter un effet thérapeutique similaire car les thérapeutes utilisent presque la même technique pour faire vaincre les craintes.


Des moyens pour réduire sa peur


Il existe deux techniques pour surmonter sa peur lors un film. La première est de se désensibiliser. Par exemple, arrêter le film lorsqu'une scène nous effraie trop et, par après, le repartir, mais en se cachant les yeux avec nos mains.


La seconde est de parler de sa peur pendant le film. Cela peut paraître étrange, mais c’est ce qu'on appelle la tragédie cognitive. Un des faits inusités est que lorsque nous regardons ce type de films, notre corps envoie plus de sang dans nos muscles pour nous permettre de combattre un danger imminent.


Alors, allez-vous écouter des films d’épouvante à Halloween ?


107 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page