top of page

Création d’un solo de patinage artistique - Alexandra Fournier


L’inspiration m’est venue, il y a plusieurs années, quand mon frère a fait son projet. L’idée de créer quelque chose à partir d’un sport, qui était présent depuis mes 5 ans, me rendait fébrile. Ce sentiment m’a confirmé que c’était vraiment ce que je voulais faire.


Mon but premier était de divertir ceux et celles qui allaient visionner la vidéo afin que celle-ci leur donne envie d’en regarder plus. Il n’y a pas juste le fait de patiner qui peut faire ressentir ces émotions au spectateur, c’est aussi le décor dans lequel on se retrouve.

Mon second but était vraiment de créer le solo avec le montage de la musique et de la vidéo, pour que le produit final soit harmonieux. Pour en arriver là, j’ai fait appel à plusieurs ressources dont une patineuse de haut niveau, Lubov Ilyushechkina, et aussi à quelques sites renommés comme celui de Patinage Canada. Ces sources m’ont guidée tout au long de ce projet.


Lors des étapes de cette création, j’ai appris que la planification est notre meilleur ami lors de projets d’envergure comme celui-ci.

Si je ne planifiais rien, il arrivait que je procrastine, ce qui n’est pas l’idéal car, par la suite, j’étais mal prise dans mon temps et ça me retardait.


Le plus gros défi auquel j’ai dû faire face s'est présenté une semaine avant le tournage. Mon accord avec la personne qui me prêtait la patinoire extérieure a été rompu. Celui-ci m’a refusé, à la dernière minute, l’accès à cette glace pour cause de température non favorable ! J’ai dû repenser à mes plans lorsque, soudain, ma mère m’a suggéré quelque chose de meilleur aux yeux des personnes qui allaient visionner. L’endroit proposé par celle-ci était le lac Saint-Mathieu... Je ne regrette en aucun cas cette décision que j’ai finalement prise d’aller filmer là-bas. Le paysage était juste magnifique, ce qui a donné un résultat féérique.


Ça me rend fière d’être passée au travers de tout ce projet qui, au début, avait l’air impossible à réaliser. Je suis particulièrement contente de ne pas avoir abandonnée et que, malgré quelques embûches, j’ai su me relever et reprendre le cours du projet en trouvant de nouvelles idées pour remplacer celles qui n’avaient pas fonctionné.



283 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page